OSAC poursuit sa mission de surveillance de la navigabilité

Apave Apave - il y a 37 mois

Mardi 26 juillet au siège de la DGAC, signature de la convention et de ses annexes entre OSAC et la DGAC pour la mission de surveillance de l’aéronautique civile. Au premier plan de gauche à droite : Patrick Cipriani, Directeur de la Sécurité de l’Aviation Civile DGAC et Jean-Marc de Raffin Dourny, Président d’OSAC. Derrière eux de gauche à droite : Gérard Lefèvre Directeur de la Navigabilité et des Opérations DGAC, Hugues Ricca, Directeur des Opérations d’OSAC, Xavier Fisset, Directeur Administratif et Financier d’OSAC, Isabelle Attaba, Directeur Qualité d’OSAC, Sylvie Morales, Chef de pôle Méthodes, Qualité et Compétences DGAC, Claude Mas, Adjoint au chef de pôle Méthodes, Qualité et Compétences DGAC et Hugues Carrière, Directeur des Méthodes d’OSAC.

A l’issue d’une procédure d’appel d’offres lancée en 2015, la Direction Générale de l’Aviation Civile a décidé de confier à OSAC la surveillance de la navigabilité des aéronefs en France jusqu’en 2022, confirmant ainsi son choix de 2010.


OSAC, soit en tant que partie de l’Autorité, soit par délégation, soit en sous-traitance de la Direction Générale de l’Aviation Civile, poursuivra donc sa mission de surveillance des organismes de production, de maintenance ou de formation des mécaniciens aéronautiques, et continuera à délivrer les agréments et documents de navigabilité et les licences de mécaniciens.

 

Depuis 2010, à la demande et avec le soutien de la DGAC, OSAC améliore l’efficacité de la surveillance grâce à son organisation simple, à  ses méthodes de travail précisément formalisées, à son système d’information puissant et évolutif, et à ses personnels dont les qualifications sont maintenues, contrôlées en permanence et reconnues par la licence d’inspecteur aéronautique.

 

OSAC a mis en place une concertation permanente  et structurée avec tous les acteurs de l’aviation civile, notamment avec  les entreprises, considérant que c’est là une condition essentielle de l’efficacité de la surveillance et de l’amélioration de la sécurité.

 

Tout en améliorant la qualité de ses services, notamment en termes de transparence, de réduction des délais d’instruction et de réactivité, OSAC a significativement réduit le coût de la surveillance pour les usagers.

 

Sous l’impulsion du Président, Jean-Marc de Raffin Dourny et du Directeur des Opérations, Hugues Ricca, OSAC devra poursuivre son évolution pour respecter le cahier des charges ambitieux de la DGAC.

Partager